Catégories
Accouchement

Comment gérer mes contractions ? (Partie 2)

Les contractions font peur : comment les gérer et les soulager ? Voici quelques outils pour vous aider lors de votre accouchement.

(Je vous invite à lire la première partie de cet article ici).

J’AI PEUR D’AVOIR MAL !

Et c’est totalement légitime, surtout pour un premier accouchement : on ne sait pas comme cela va se passer ni si on va arriver à supporter les contractions.

La société, les films ou même notre entourage entretiennent cette peur : on a toujours une connaissance qui a eu un accouchement long et douloureux. Je vous invite à télécharger ici l’ebook pour accoucher sereinement et plus rapidement.

Dans les films, les femmes hurlent, se tordent de douleurs et les papas tombent dans les pommes. Mais heureusement, l’équipe médicale est là pour sauver les femmes de cet horrible moment. Regardez d’ailleurs la photo suivante, n’est-ce pas le genre de cliché récurrent sur l’accouchement ?

Très souvent les femmes disent « j’ai peur de trop souffrir » et s’imaginent que les contractions vont s’enchaîner sans répit.

Mais en réalité notre corps est bien fait et entre chaque contraction, vous aurez un temps de repos pour :

  • vous permettre de recharger vos batteries,
  • mieux accueillir la contraction suivante.

Votre mental est puissant et les contractions sont vos alliées.

Le plus important est d’avoir les bonnes informations et de vous faire confiance.

Tellement cliché !

JE ME PRÉPARE PENDANT LA GROSSESSE

Même si vous envisagez un accouchement avec une péridurale, il se peut que le temps d’aller à la maternité ou en attendant l’anesthésiste, vous deviez gérer des contractions intenses.

Pour les accompagner, il est important de connaître leur fonctionnement et leur utilité. Car accoucher, ce n’est pas un combat contre vos contractions, mais c’est un travail d’équipe, un partenariat entre vous et votre corps.

La douleur à une vraie utilité : elle vous guide et vous indique la position la plus adaptée pour faciliter la descente de votre bébé.

Pendant votre grossesse, il est donc essentiel de vous renseigner sur le fonctionnement de votre corps et de la douleur.

Je vous recommande :

Lecture
  • Le bébé est un mammifère de Michel Odent.
  • Accoucher sans péridurale d’Aurélie Sumerly
  • J’accouche bientôt : Que faire de la douleur ? »  de Maïtie Trélaün, 
  • Le guide de la naissance naturelle, retrouver le pouvoir de son corps de Ina May Gaskin. 
Les pensées positives :
  • Je suis capable de mettre au monde mon bébé,
  • Les contractions sont mes alliées,
  • J’accueille et j’accompagne chaque contraction,
  • J’ai toutes les ressources en moi,
Autres outils :

Vous pouvez également commencer à vous familiariser avec :

  • l’hypnose,
  • la méditation,
  • la relaxation,
  • la visualisation,
  • l’acupuncture,
  • le chant,
  • la sophrologie,

L’idée n’est pas de toutes les utiliser en salle de naissance, mais d’en trouver une ou deux avec lesquelles vous êtes à l’aise pour les réutiliser le jour de l’accouchement.

Lorsque j’accompagne des futurs parents, nous travaillons beaucoup sur la gestion des contractions.

Je donne également des outils au papa afin qu’il puisse soutenir et encourager la maman pendant l’accouchement.

La relaxation, un outil très efficace.

En salle de naissance

Maintenant que vous connaissez l’utilité des contractions, il est important de les accueillir et les accompagner en salle d’accouchement. Le temps d’arriver à la maternité, vos contractions peuvent baisser en intensité et c’est normal : vous passez d’un lieu sécurisé et famille (votre domicile) à un lieu inconnu.

C’est pourquoi, la clé N°1 est de vous (re)mettre dans votre bulle dès votre arrivée en créant un environnement sécurisant.

Outil en salle de naissance :

Le soutien (du papa , d’une amie de la sage-femme ou d’une accompagnante à la naissance) est très important : vous serez concentrée sur vos contractions et n’aurez peut-être pas la présence d’esprit de vous rappeler les outils ci-dessous.

  • Respirez pendant chaque contraction. Imaginez votre col s’ouvrir en même temps et laisser le passage à votre bébé.
  • Faites des sons graves pour accompagner la contraction. Il y a un lien entre l’ouverture de votre bouche et celle de votre col.
  • Visualisez votre bébé descendre et sortir. Imaginez-vous le prendre dans vos bras, le déposer sur votre ventre et le laisser téter.
  • Imaginez-vous dans un lieu sécurisant de votre choix (réel ou imaginaire).
  • Bougez pour guider votre bébé et faciliter sa descente.
  • Détendez-vous entre chaque contraction et reposez-vous.

Et surtout, félicitez-vous après chaque contraction !

accouchement maternité et contractions.
Accouchement à la maternité.

Petit mémo à garder avec vous :

Gérer les contractions ©Amandine Luquet

contractions, accouchement, maternité
Gérer les contractions ©Amandine Luquet

POUR ALLER PLUS LOIN : 

👩‍💻 Préparer votre projet de naissance. Je vous aide à l’élaborer partout en France en rdv vidéo.

📞 Notre premier rdv téléphonique est gratuit et sans engagement. Prenez rdv ici.

🌏 Retrouvez tous mes services ici.

Comment appréhendez-vous les contractions ? Plutôt amies ou ennemies ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s